Courir avec classe : 11 règles pour l’étiquette de course

Mettez votre meilleur comportement de course.

Les règles d’étiquette parlées et tacites pour les coureurs favorisent la sécurité, l’organisation et la bienveillance. De nombreux coureurs se plaignent que d’autres bloquent les sentiers et les voies, jettent des ordures, ne signalent pas et font généralement preuve de manque de courtoisie envers les autres coureurs, les cyclistes, les conducteurs et même les bénévoles lors des courses. Apprendre les règles réduit les risques de se blesser en courant ou de déranger les autres.

1. Ne soyez pas un barrage routier

Parfois, un coureur a besoin de ralentir et de reprendre son souffle. Ralentir ou s’arrêter est bien, mais le faire dans une voie ou au milieu d’une rue bloque les autres coureurs. Si vous devez vous arrêter, quittez la route pour emprunter le trottoir avant de vous arrêter.

2. Toujours la sécurité d’abord !

Des accidents se produisent pendant les courses. Si vous rencontrez des coureurs qui ont besoin d’aide, nous vous encourageons à demander de l’aide, par exemple en alertant immédiatement les autorités compétentes le long du parcours. Ne laissez jamais les coureurs blessés se débrouiller seuls.

3. Partagez la voie

Les règles et règlements de sécurité stipulent que les coureurs et les cyclistes récréatifs doivent partager les pistes cyclables tandis que les cyclistes plus rapides peuvent utiliser les routes. Techniquement, les coureurs et autres piétons ont la priorité et les cyclistes et les voitures sont censés céder le passage. Cependant, les coureurs ne doivent pas parier leur vie sur des véhicules qui veillent sur eux. La meilleure façon de partager les pistes cyclables est de rester à gauche pour que les cyclistes puissent passer à droite.

4. La course à pied n’est pas une heure sociale

Un non-non majeur avec la course est de marcher à côté de quelqu’un d’autre ou de plusieurs coureurs pour discuter. Il est plus difficile pour les coureurs de passer s’il y a des gens qui courent de front. Cette pratique peut même être dangereuse si un cycliste a besoin de s’en sortir. La règle tacite est d’exécuter un seul fichier, de converser plus tard.

5. Ne jetez pas de déchets

Faites un effort pour transporter les sachets de gel ou les emballages vides jusqu’à la prochaine poubelle ou rangez-les dans vos poches. Pendant les courses, essayez de faire un effort pour jeter des gobelets en papier le long du parcours. Si vous avez besoin de cracher ou de souffler, assurez-vous que la zone autour de vous est dégagée !

6. Courir contre le trafic

Les coureurs qui courent sur la route doivent courir contre le sens de la circulation. Cela permet aux coureurs de voir les véhicules venant en sens inverse. Cependant, il existe une exception. Lorsque vous montez des collines ou lorsque vous arrivez dans un virage sans visibilité, il est plus sûr de courir sur le côté de la route avec du trafic. Les voitures sont incapables de voir les coureurs dans un virage sans visibilité ou au sommet d’une colline, donc courir à contre-courant met les coureurs en danger. Il est idéal de traverser la rue avant une colline et environ 100 mètres avant le début d’un virage aveugle.

7. Avertir les autres en cas de dépassement

Écouter de la musique en courant peut améliorer les performances. Cela dit, il n’est jamais prudent de supposer que tout le monde est conscient de son environnement. Baissez le volume et soyez vigilant. Lorsque vous dépassez, dites « sur votre droite » pour prévenir les autres.

8. Reconnaître les autres

De nombreux coureurs considèrent qu’il est impoli de ne pas reconnaître les autres coureurs. Agiter, hocher la tête et établir un contact visuel suffit généralement à exprimer votre amitié. Il est également poli de faire signe ou de saluer quelqu’un qui laisse passer les autres, que ce soit un autre coureur, un marcheur ou un cycliste.

9. Ne soyez pas un bandit

Le banditisme, c’est quand les gens participent à des courses pour lesquelles ils n’ont pas payé. Le banditisme n’est pas seulement injuste pour les organisateurs d’événements et les coureurs qui ont payé, il peut également augmenter les risques de blessures. Les organisateurs de course utilisent le nombre de personnes qui participent à une course pour tenir compte de l’eau et de l’assistance médicale. Il y a aussi la prise en compte de l’espace. Les coureurs supplémentaires et portés disparus peuvent utiliser les commodités et créer un surpeuplement.

10. Gardez vos animaux de compagnie sous contrôle

Les coureurs qui emmènent leurs chiens pour courir doivent garder la laisse courte, au plus 2 mètres de long. Courez assez lentement pour garder le chien sous contrôle. De plus, les coureurs doivent s’arrêter et nettoyer après leur chien.

11. Souriez à la caméra !

Il y a un certain nombre de photographes alignés le long des itinéraires pour capturer vos moments de course. Soyez gentil et sportif et posez pour les caméras !

Le respect de l’étiquette de la course à pied créera un environnement plus convivial pour tout le monde. Soyez toujours courtois et courtois ! Suivez ces 11 conseils et vous êtes sur la bonne voie pour devenir un coureur attentionné !

Tu pourrais aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *